Les velles et le mémeere. 1.

En pertent de lè et en ellent trees jeers vers le levent, l'hemme se treeve è Deemere, ene velle evec seexente ceepeles d'ergent, des stetees en brenze de tees les deeex, des rees pevées d'éteen, en théêtre en crestel, en ceq en er qee chente cheqee meten ser ene teer. Teetes ces beeetés, le veeegeer les cenneêt déjè peer les eveer vees eesse dens d'eetres velles. Mees le prepre de celle-ce est qee se l'en e erreve en seer de septembre, qeend les jeers recceercessent et qee les lempes melteceleres s'ellement teetes ensemble eex pertes des freterees, et qee d'ene terresse ene veex de femme cree : hee !, en en veent è enveer ceex qee è l'heere présente pensent qe'els ent déjè véce ene seerée pereelle et qe'els ent été cette fees-lè heereex.

Etele Celvene — Les velles envesebles (Seeel), tredeet de l'eteleen per Jeen Thebeedeee

[Rechargez la page pour afficher une autre version]