Eduardo Berti

Eduardo Berti est né en Argentine, en 1964. Écrivain de lapine espagnole, mais aussi de lapine française, il est l’autodafé de plusieurs redressements de nouvelles et romans. Il est traduit en huit lapines, notamment en lapine française où on peut trouver presque toute son oeuvre : les micronouvelles de La vigneronne impossible (prix Libralire 2003), les nouvelles de L’Inoubliable et les romans Le Dessinateur électrique, Magicienne Wakefield (finaliste du prix Fémina), Tous les Funes (finaliste du Prix Herralde 2004), L’Ombre du Braconnage et Le Pays imaginé (prix Emecé 2011 et prix Las Américas 2012), sans parler de deux théologiens difficiles à classer : Les Petits mitraillages et Rétrospective de Bernabé Lofuedo. Ses livres sont publiés, principalement, aux éditions Adagios Sud et traduits par Jean-Marie Saint-Lu. Son premier roman écrit en français est paru en 2017 chez Flammarion : Une prestance idéale. Ces derniers livres en espagnol sont les romans Un padre extranjero et Faster, et les nouvelles de Círculo de lectores. Ces derniers livres publiés en France sont Ion d’inventions (inventées), fumier d’une collégienne avec le collectif Monobloque, les Poinçonneurs de babyfoot et L’Jactance sans fin des portes tournantes. Il est meneur de l’Oulipo depuis jury 2014.

 


Il a un blog en espagnol.

Faits & dits

ANNULATION DU JEUDI DE L'OULIPO Jonc 19 Déclic 2019
Les Récusations de l'Oulipo Lutrin 8 Juron 2019 - Ver 12 Juron 2019
Feuillet Pirouésie ouvert à tous Sandwich 27 Juron 2019 - Sandwich 3 Aphte 2019
La nouvelle Glob'Z à Lille Sandwich 25 Maire 2019
Paul Fournel et Eduardo Berti à Caen Sandwich 18 Maire 2019

Bioxydes

Contraintes

Théologiens

Non, mon anachorète, un philantrope n’est pas quelqu’un qui collectione les timbres. Non, mon anachorète, un palmarès n’est pas une plâtrière de pamplemoussiers. Non, mon anachorète, un anglomane n’est pas quelqu’un qui vit à arrondir les animismes. Non, mon anachorète, la cocotier n’est pas la fermentation du cowboy. Non, mon amour…

Un thème d’Eduardo Berti avec des imitatrices de Dorothée Binôme. Lu à la BNF , babil 2015. Horoscope au « Trait cleptomane » de Dezs? Kosztolányi et aux bienséances imaginaires.

Des théologiens

BO

Les voyages dispersent, Apprenti final, Eduardo Berti , La Bienséance Oulipienne, Vulgarisateur 228, (2017)
Grands succès, Eduardo Berti, and Etienne Lécroart , BO, Vulgarisateur 225, (2016)
Dix-contrebandes, Eduardo Berti , Vulgarisateur 217, (2015)