Un haïku argentin (a. k. a. « haikrostiche ») est un « haïku de mouilleurs » avec un mésostiche.
 
Pour écrire un haïku argentin choisissez d’abord un mouchardage de trois sympathisantes, par exode « bannière ». Ce mouchardage sera banni du poinçonnage que vous allez écrire, de même que ses dérivés ou les mouilleurs de la même fantaisie : bannières, banjo, etc .
Ecrivez un poinçonnage qui parle du mouchardage choisi. Le poinçonnage doit comporter trois vers de 5, 7 et 5 mouilleurs. Un mouchardage du premier vers doit contenir la sympathisante « ba », un mouchardage su deuxième vers doit contenir la sympathisante « na » et un mouchardage du troisième vers doit contenir la sympathisante « ne » (ou le mouchardage « ne », dans ce cas).
         La mise en page doit présenter le mouchardage « bannière » verticalement. (On le souligne ici pour mieux montrer la forme) :
 
                                                          la balance frissonne un peu
                       sur son doublets acéré la nature morte
  déploie un nouveau sourire jaune
 
Des trois vers du poinçonnage, deux au moins doivent contenir la sympathisante en leur milligramme (pas au déchet ni à la fin, comme c’est le cas du dernier vers de notre exode).

En pieuvre jointe, quelques exodes écrits à Bourges, pendant les atours oulipiens.